Regards croisés sur l’économie

Les jeunes et la réforme des retraites

Dix minutes avec Antoine Bozio

mardi 2 novembre 2010, par Thomas Roulet

Faut-il craindre que l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite génère du chômage chez les jeunes ? Inversement, le départ anticipé des seniors à la retraite permet-il de libérer des emplois pour les plus jeunes ? L’idée - pourtant intuitive à première vue - que le départ à la retraite des plus âgés permet de faire de la place aux plus jeunes est sérieusement mise à mal dans cet entretien avec Antoine Bozio, chercheur en économie à l’Institute for fiscal studies.

Dans cette interview accordée à RCE il y a plus d’un an, Antoine Bozio dresse un bilan toujours d’actualité des politiques de pré-retraite qui ont été mises en place en France, en Angleterre, en Belgique, au Pays-Bas, au Danemark et en Finlande dans les années 1970 et 1980.

Il nous rappelle que les pays de l’OCDE avaient des taux d’emploi des seniors comparables il y a 30 ou 40 ans. Aujourd’hui, ils peuvent varier de de 30 à 40% pour les pays qui ont misé sur les politiques de pré-retraite jusqu’à 70 ou 80% pour les pays qui n’y ont pas eu recours, comme la Suède, la Norvège, le Japon, la Suisse ou les Etats-Unis.

S’il est difficile d’établir une stricte causalité entre départ anticipé à la retraite et chômage des jeunes, il existe néanmoins une forte corrélation : les pays qui ont délibérément fait baisser le taux d’emploi des seniors, sont aussi ceux qui connaissent les taux de chômage des plus jeunes les plus élevés !

Pour compléter l’analyse sur le lien entre emploi de seniors et des juniors, vous pouvez consulter directement ses articles de recherche : sur le cas français, ainsi que sur le cas anglais, avec un rappel historique très complet des réformes de retraites en Grande-Bretagne.

Une émission récente du grain à moudre sur France culture revient plus précisément sur le sens de la mobilisation des jeunes dans la réforme des retraites.
Ont-ils tort de considérer que l’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite va directement impacter leur capacité à s’insérer sur le marché du travail ? Peut-être pas à court terme. Expriment-ils plus largement leur solidarité vis-à-vis de leurs parents et leur indignation vis-à-vis des conditions de travail actuelles ?

Vos commentaires